Le groupe CANO est issu de la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario, d’où vient le nom original CANO. Ce groupe d’artistes installé dans le Nord de l’Ontario au début des années 1970 comporte des comédiens, auteurs, poètes, compositeurs, musiciens, photographes, potiers, artisans du cuir et éditeurs, tout cela sur une ferme de 320 acres où l’on élève des bisons. Une effervescence et vitalité y règnent, faisant évoluer la culture franco-ontarienne dans ce que certains ont appelé la « révolution sereine. » Le grand leader de ce mouvement est sans contredit André Paiement, reconnu par plusieurs comme « le père de la dramaturgie franco-ontarienne. » Il est un génie artistique sachant s’entourer d’artistes de grand talent et les inspirant à exploiter leur potentiel créatif.

C’est de ce mouvement qu’est sorti CANO Musique, ralliant des artistes d’origines francophones, anglophones, acadiennes et même ukrainiennes. Le groupe est formé d'André et Rachel Paiement, Marcel Aymar, David Burt, Wasyl Kohut, John Doerr, Michael Kendel et Michel Dasti, appuyés du côté technique par Gary McGroarty, Michael Gallagher et Mark Delorme.

CANO Musique offre son premier concert en décembre 1975 à la salle de spectacle La Slague de Sudbury et connaît rapidement du succès. Le premier album Tous dans l’même bateau paraît en 1976 et est suivi d’une tournée en Ontario et dans le reste du Canada. Le groupe publie six disques de 1975 à 1985 et fut le premier groupe francophone à signer un contrat avec A&M Records. Certains adeptes clament que CANO avait créé une musique de bien avant son temps avec un style ralliant habilement rock, pop, folk et jazz. Après toutes ces années le son de CANO continue d’émerveiller.

Le tableau chronologique suivant permet de  retracer les événements
qui ont mené à la formation du groupe CANO et qui ont marqué son parcours.
Ligne de temps